image
Accueil / Nature / Villages de montagne authentiques

Villages de montagne authentiques

/
/

Randonnée en douceur dans le massif du Jura

Bienvenue sur le toit du Doubs. À 1100 mètres d’altitude, Fourgs, ce village-rue avec son typique clocher à bulbe, rassemble de beaux modèles d’anciennes et massives fermes comtoises. Tout autour, de vastes étendues ouvertes, avec villages et forêts de sapins et d’épicéas.

Ces doux paysages sont traversés par une centaine de pistes de ski de fond et de skating. Les Fourgs, c’est aussi une  des rares stations à proposer du ski de randonnée nordique. Non pas celui, éreintant, des chasseurs alpins, mais une version plus accessible pour peu que vous ayez déjà glissé sur des patins. À vous, alors, le hors-piste sans danger – vous et votre guide, seuls au monde – au cœur d’une nature apaisante.

Pour prolonger l’ambiance zen, multipliez les balades raquettes aux pieds. Ainsi chaussé, vous pouvez aussi participer, le soir venu, à une randonnée conte ou accordéon, avec repas à la bougie. Pour aller un peu plus vite, choisissez les chiens de traîneaux et, pourquoi pas, le karting sur neige ou la balade en dameuse.

La tradition à la neige dans le Massif Central

De hauts plateaux mouchetés de forêts, et, autour, un moutonnement de sucs, ces dômes volcaniques endormis aux formes arrondies. Parcourez cette nature sauvage en ski de fond, raquettes ou chiens de traîneaux/

Dans les hameaux de Moudeyres et Bigorre, découvrez les maisons traditionnelles de pierre coiffées de chaume et de lauze. La région possède un cheptel bovin local qui fournit une viande réputée, le « fin gras », servie de février à juin. Ce fin gras a sa maison qui révèle ses secrets aux gourmets. Pour les souvenirs, direction l’école et son musée. Tenez-vous prêt pour une dictée à la plume.

Plus près du soleil dans les Alpes du Sud

Agrippée à flanc de montagne, au cœur du parc naturel régional du Queyras, la plus haute commune d’Europe est dominée par la montagne e Beauregard (2800 m). De son sommet, vue à 360° sur le mont Rose, le Cervin et même, parfois, le mont Ventoux. Ailleurs, c’est le grand blanc, sur lequel les skieurs vont glisser dans l’immensité silencieuse en ski alpin ou nordique.

On peut aussi chausser des raquettes ou se glisser dans un traîneau de chiens. Et puis, pourquoi pas, marcher un peu les yeux grands ouverts, puisque Saint-Véran est classé parmi les plus beaux villages de France. Le long de sa rue principale se succèdent des « fustes » , ces maisons traditionnelles du XVIIe siècle, ici en bois pour le foin, et là  de pierre pour les habitants. L’une d’elles a été laissée en l’état…pour s’y croire. Une autre abrite le musée du Soum, sur l’histoire des lieux.

Pas après pas, partez aussi à la découverte d’une vingtaine de cadrans solaires décorés. Et dans le même thème, visitez la toute nouvelle Maison du Soleil pour décrypter de façon vivante l’astre qui nous fait vivre.

Un revigorante station thermale dans les Pyrénées

Avec ses 3298 mètres, le Vignemale, ou Pique longue, domine les Pyrénées et Cauterets, situé à quelques 2000 mètres en contrebas. Entre les deux, une étendue qui rappelle le Canada, avec alpages et forêts, mais surtout lacs et cascades. Ici pas de barrages, alors l’eau coule à flots. En surplomb de la ville et depuis le vieux pont d’Espagne,on admire les  bouillons de marmite et on se régale de ce lieu classé grand site touristique de Midi-Pyrénées.

Sur les habitants des lieux, tels les bouquetins ou isards, la maison du parc national des Pyrénées révèle tout. Poursuivez-les sur le terrain, en ski alpin à la toute proche station du cirque du Lys, ou en ski de fond, tout autour de Cauterets. En raquettes, après une balade accompagnée, construisez votre igloo avant de vous y réchauffer et de déguster une tasse de thé.. Mais peut-être préférez-vous une balade-barbecue avec saucisses ? Ou encore partir, de nuit, pour goûter la quiétude de la montagne ? Et en profiter pour admirer la beauté du ciel étoilé.

Pour vous revigorer, les eaux de source de Cauterets à 60 °C devraient suffire. Pour les problèmes ORL et les rhumatismes, direction les thermes de César, construits en 1844. Et pour savourer des moments de bien-être, optez pour les bains du Rocher et leur bassin extérieur offrant une vue sur les sommets qui délasse. Ces eaux ont représenté l’or de la ville en attirant, dès la Renaissance, les grands de ce monde. Au XIXe et XXe siècles, ils édifièrent des pépites architecturales : la gare ferroviaire, entièrement en bois, aux airs de saloon ; l’ancienne gare du téléphérique créée par les équipes d’Eiffel ; l’étrange chalet bleu d’une princesse russe, sans oublier l’immense hôtel d’Angleterre néoclassique qui, aujourd’hui, abrite le passionnant Musée 1900.

On y trouve des berlingots, une délicieuse sucrerie qui date du XIXe siècle. Cette spécialité locale est apparue grâce aux soins ORL qui passaient par l’absorption , par voir orale, des eaux thermales, riche en soufre. Les berlingots sucrés servaient ensuite à adoucir le goût sulfureux de l’eau. Aujourd’hui, les producteurs vous hypnotisent avec leurs cordons de sucre sans fin avant de vous ravir le palais.

Des sommets très animés dans les Alpes du Sud

Au cœur de cette large vallée du Beaufortain, forêts, pâturages et villages se partagent les lieux. Là, à 1080 mètres d’altitude, Arêches égrène ses chalets de bois et de pierre, certains datant des XVIIe et XVIIIe siècles. Clochers à bulbe, église baroque, bassins anciens en pierre…Vous êtes dans un pays d’art et d’histoire.

Pour vous le faire découvrir, des visites guidées vous sont proposées, ainsi que des soirées conférences, livrets de visites et même une appli « L’empreinte des grandes Alpes« . Elle vous transporte en réalité augmentée pour découvrir les alpages, l’hydroélectricité et les reliques glaciaires. Découvrez-les à pied, ou chaussé de raquettes. En chiens de traîneaux, vous troquez culture contre nature. Prenez bien soin des chiens avant de vous confier à eux pour votre baptême. Vous pouvez faire cette balade la nuit, à la lueur, pas si vive, des lampes frontales et, dans cette quasi-obscurité, les chiens sont d’autant plus attentifs, notamment aux odeurs environnantes.

Bien sûr, à Arêches-Beaufort, skis alpin et de fond se pratiquent tout aussi aisément. Pour vous remettre de ces activités, descendez donc visiter, au village de Beaufort, la coopérative laitière du Beaufortain. Boîtes à odeur, témoignages, objets à toucher et, le matin, vous aurez le privilège d’assister sur place à la fabrication du fromage. La dégustation s’impose. Celle du gratron, le très local fromage de chèvre, également. Direction la ferme de M.Seguin pour admirer les petits cabris, participer à la traite et à la fabrication. Autre produit typique et goûteux, le pormonier. C’est une saucisse avec herbe, épinards ou betterave…selon les envies du cuisinier. La recette change également pour les farçons d’Arêches, qui sont un dessert salé et sucré à base de pomme de terre.

Pour retrouver la forme après d’éventuels excès, rien de tel qu’un passage, dans le village, au Cristal des Alpes, réputé pour ses massages et ses soins, Jacuzzi, hammam, sauna.

It is main inner container footer text