image
Accueil / Ailleurs / Quelques raisons d’explorer le mythique parc national Torres del Paine

Quelques raisons d’explorer le mythique parc national Torres del Paine

/
/

Au Chili, les parcs nationaux ont la côte et attirent de plus en plus de visiteurs. Le parc national Torres del Paine fait partie des réserves naturelles les plus prisées. Situé entre la cordillère des Andes et la steppe de Patagonie, ce parc a été créé le 13 mai 1959. Il connaît une renommée mondiale grâce à ses immenses massifs de granite qui ont la forme de tours.

C’est d’ailleurs les trois formations granitiques symboliques du massif del Paine qui lui ont donné son nom, étant donné que « Torres » signifie « Tours ». Le parc national Torres del Paine a tout pour combler les passionnés de nature, à qui il offre une diversité de paysages époustouflants. C’est une des raisons pour laquelle le site attire de plus en plus de touristes chaque année.

Des lacs et des cours d’eau magnifiques

Le parc national Torres del Paine est constitué de superbes lacs, à savoir : Toro, Dickson, Nordenskjold, Paine et Pehoé, le plus célèbre d’entre eux. Leurs teintes et couleurs varient suivant leur profondeur, leur composition et la météo. Les uns sont reliés aux autres par l’intermédiaire des rivières. La contemplation de ces plans d’eau magnifiques constitue un des motifs qui poussent les voyageurs à effectuer des circuits au Chili. Pour arriver au parc, les routards prendront le bus du matin ou celui de l’après-midi au départ de Puerto Natales, la ville la plus proche, qui est à 200 km.

Quand ils arriveront à l’entrée principale, ils s’inscriront au registre, payeront le ticket et regarderont une petite vidéo. De là, ils prendront une navette qui monte aux tours emblématiques du massif del Paine. Les mêmes bus pourront les déposer à Pudeto, d’où ils feront une excursion en bateau à travers le lac Pehoé ou emprunteront le chemin de randonnée pour avoir une belle vue sur la magnifique cascade « Salto Grande » qui s’y jette.

Explorer la faune et la flore du parc national Torres del Paine

Déclaré réserve de biosphère par l’UNESCO le 28 avril 1978, le parc national Torres del Paine se distingue par son écosystème d’une étonnante diversité. En effet, bien que peu étendu en superficie, seulement 2 422,42 km2, on y trouve des forêts, des glaciers, des lacs, des massifs montagneux, des vallées et des rivières. En un mot, le parc présente aux globe-trotters des clichés d’une richesse sans égal. Pour commencer, ils parcourront un à un les quatre types de zone, en premier le matorral, composé de végétation dominée par des arbustes qui présentent des adaptations destinées à économiser de l’eau. La forêt magellanique, elle, est formée exclusivement de hêtres de la Terre de Feu, communément appelés « hêtres blancs ».

Quant à la steppe patagone, elle ne comporte que des graminées très résistantes, si le désert andin, très pauvre, foisonne de végétation d’altitude. Dans ces milieux variés, les amoureux de la faune découvriront 118 espèces d’oiseaux, dont des aigles, des cormorans, des flamants ainsi que des nandous de Darwin et des condors des Andes. Certains de ces volatiles sont endémiques, d’autres sont menacés de disparition. Les promeneurs pourront également croiser de nombreux mammifères comme des guanacos, qui sont des proches cousins des lamas, des renards, des rongeurs, des cerfs andins, des moufettes de Patagonie, des tatous velus ou des pumas.

It is main inner container footer text